Menu

Le nouvel album de Para One « Club »

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedIn

« CLUB » est une plongée hallucinante dans les entrailles de la dance music, un emblème rave 3.0, un disque qui ose sauter direct dans la fosse et se frotter à l’hystérie ambiante et aux corps en chaleur…

Depuis une quinzaine d’années, Para One – Jean-Baptiste de Laubier de son vrai nom – a imposé sa patte à la musique électronique française. De ses débuts dans le hip-hop, et sa participation à l’aventure TTC (et du label Institubes), Para One s’est toujours moqué des étiquettes ou des genres, faisant du grand écart sa marque de fabrique. En solo pour « Epiphanie » (pierre angulaire de ce que l’on nommera ensuite la French Touch 2.0) ou « Passion » (son dernier album plus pop, mi-tempo et introspectif), comme compositeur de bande son pour le cinéma (« Naissance des pieuvres » de Céline Sciamma), comme producteur pour des projets apparemment aussi éloignés que Birdy Nam Nam ou Micky Green, comme boss de label (le fantastique Marble), réalisateur à ses heures perdues, acteur à ses heures encore plus perdues… Et plus que jamais, DJ capable d’alterner hip-hop, house ou techno, UK garage et vibes old school.

Para One, entre dix milles projets, est de retour sur les dancefloors avec « CLUB », un nouvel album qui n’en était pas un au départ, et attention, on ne rigole plus : ça va chauffer !

Autant « Passion », à la fois pop, mélancolique et savamment dansant, était conçu pour une écoute domestique ou pour les dancefloors feutrés, autant « CLUB » n’en conserve que la trame mélodique et les hooks vocaux, pour aligner 11 titres qui sentent la sueur, la liesse et les milliers de corps défoncé. Piano façon acid-house anglaise, beats monstrueux, vocaux élégiaques, références au UK Garage, emprunts allant de la french touch filtrée à l’EDM en passant par la house : « CLUB » est une plongée hallucinante dans les entrailles de la dance music, un emblème rave 3.0, un disque qui ose sauter direct dans la fosse et se frotter à l’hystérie ambiante et aux corps en chaleur, tout en prouvant qu’on peut faire danser les foules, sans pour autant vendre son âme (et son corps) au diable.

paraone-tt-width-604-height-388

Tracklisting

1. Lean On Me
2. Vibrations
3. You Too
3. You Too
4. Animal Style
5. Sigmund
6. Wake Me Up
7. Albatros
8. The Talking Drums
9. Compute
10. Mother
11. When The Night




Leave a Comment