Menu

Rencontre: Disclosure se révèle avec leur premier album

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedIn

Ils ont 19 et 21 ans, nous viennent du sud de Londres, ont tourné avec SBTKR, Hot Chip et Annie Mac en moins de 2 ans… Il s’agit bien sûr de nos nouvelles mascottes British Disclosure.

Leurs singles Latch et White Noise feat Aluna Georges les avaient propulsés en quelques mois au rang d’incontournables dans le petit milieu de l’électro et emmené aux 4 coins du monde. Confirmation avec ce leur premier opus Settle, sorti le 3 juin 2013 dernier, qui est un vrai hymne à la bonne humeur et ne donne qu’une envie : s’échapper du boulot pour rejoindre le Dance Floor.

Ces deux frères, Guy et Howard Lawrence reconnaissent facilement que venir de la ville de Reigate qui a vu naître le célèbre Fatboy Slim, et avoir grandi dans une famille de mélomanes aux gouts éclectiques les a beaucoup stimulés : dès leur plus jeune âge ils se mettent à la batterie et la guitare avant de se tourner à l’adolescence vers le hip hop et le dubstep qui marquent le style de leur début.

Image de prévisualisation YouTube

Settle, doux mélange de dance et de garage, est un album solidement équilibré, qui fait aussi bien la part belle à la musique qu’à la voix. Pas étonnant alors qu’on les compare si facilement aux DaftPunk tant ils arrivent spontanément à faire bouger les plus pointus des noctambules internationaux. Guy et Haward Lawrence ont su concocter un concentré d’airs inoubliables qui donnent la pêche et qui une fois dans votre casque vous donne envie de danser dans le métro et de partager cette bonne humeur.

C’est le remède efficace pour le parisien stressé, une vraie thérapie du sourire, et certains titres comme « When a fire start to burn » ne vous lâcheront pas avant un bon moment…

Pour finir de vous convaincre, les 2 frères ont collaboré pour cet album avec les « happy few » les plus courus du moment :  London Grammar, Edward McFarlane, Jamie Woon, Sam Smith, Eliza Doolitle ou encore Sinead Harnet…


Bref, du bon, du gros, du lourd et du people, voilà ce qui caractérise le mieux cet album « Settle ».

Si vous n’avez pas ont encore eu l’occasion de voir Disclosure, ils seront aux Eurokéennes de Belfort le 5 juillet prochain et le 20 Septembre à Nantes…
Gautier Réjou pour Maisonhate

Image de prévisualisation YouTube




Comments ( 1 )

Leave a Comment